Matatoune V.

https://vagabondageautourdesoi.com/

Pourquoi ce titre « vagabonderautourdesoi »? Qu’on parte à l’autre bout du monde, au bout de notre rue, qu’on se concentre sur la lecture d’une phrase, à la vue d’un tableau, à l’écoute d’une musique, à la vue d’un film, d’une pièce de théâtre, etc. j’ apprends chaque jour un peu sur le monde et sur moi ! (…)

One-Shot

Delcourt

17,50
Conseillé par
29 novembre 2022

Le Qatar est entré dans nos vies par la grande porte de l’information. En organisant de façon controversée la Coupe du Monde de football, cette année, ce tout petit pays s’est placé dans la cours des grands en s’imposant comme un incontournable.

Emmanuel Picq et Victor Valentini choisissent de nous raconter en bande dessinée, non seulement l’histoire mais la géopolitique de cette terre de désert transformée en oasis de luxe pour et par la famille Al Thani.

De la chasse à la perle à l’empire du pétrole puis maintenant du gaz, la famille gouverne depuis cent cinquante ans un pays de la grandeur d’un département français, au PIB par habitant qui est l’un des plus élevés du monde.

Sous protectorat britannique jusqu’aux années 70 au siècle dernier, le Qatar a trouvé une place ambiguë entre ses voisins. Entre l’Arabie Saoudite et l’Iran, ma politique du Qatar n’a cessé de créer un chemin particulier pour exister.

Reprenant l’ordre chronologique, Emmanuel Picq décrit comment cette monarchie autoritaire et despotique, avec son sens politique affuté et celui des affaires intraitable, s’est imposé au fil des années comme un incontournable mondial. Rien n’est laissé au hasard dans cette BD ! Ni même les liens sombres et ambigus avec l’État français.

La suite ici

https://vagabondageautourdesoi.com/2022/11/29/qatar/

Éditions de L'Olivier

18,00
Conseillé par
23 novembre 2022

Lorsque la poésie affleure de ce texte, Polina Panassenko, et avec elle ses semblables, triomphe devant notre suffisance. Et, ce texte où la colère n’est jamais loin, reste présent bien après avoir refermé le livre.

Premier roman très personnel, Tenir sa langue de Polina Panassenko raconte la langue de l’exil mais aussi de l’importance de la langue maternelle. Cette re-création est alors un renouveau de l’une et de l’autre. Beaucoup aimé !
La suite ici
https://vagabondageautourdesoi.com/2022/11/22/polina-panassenko-tenir-sa-langue/

Un professeur à Drancy

Éditions Les Liens qui libèrent

19,00
Conseillé par
22 novembre 2022

Cet essai n’est pas uniquement destiné aux enseignants. Il doit s’ouvrir à un public plus large. Car, ici, se trouve la définition de ce qu’est un bon enseignant, c’est à dire celui qui s’interroge sur ce qu’il va changer dans son attitude, sa prestance, son enseignement pour permettre à ses élèves de, non seulement progresser, mais de se dépasser pour connaître le goût d’apprendre sans laisser personne au bord du chemin.
La suite ici
https://vagabondageautourdesoi.com/2022/11/21/jeremie-fontanieu/

22,00
Conseillé par
18 novembre 2022

Laurent Gaudé nous divertit en dénonçant ce monde où les politiques seront, s’ils n’y prennent garde, remplacés par des multimillionnaires qui s’achèteront le monde, et nous avec !
Reste que sa puissance narrative agit pour nous faire passer un excellent moment de lecture ! A consommer sans modération !
Présentation ici
https://vagabondageautourdesoi.com/2022/11/14/laurent-gaude-2/

17,50
Conseillé par
18 novembre 2022

Juste deux secondes et la vie bascule, comme le rappelle Diaty Diallo dans son premier roman écrit comme un cri de protestation, avec à l’arrière plan le son d’un rap strident, pour dénoncer les violences policières où la jeunesse finit par inonder l’air qu’ils ont brûlé.
La suite ici
https://vagabondageautourdesoi.com/2022/11/17/diaty-diallo/